dimanche 2 décembre 2012

Le site web d'une bibliothèque ou comment concrétiser la notion de "bibliothèque hybride"

J'ai récemment été amené à assurer la mission de chef de projet de maîtrise d'ouvrage, dans le cadre d'un projet de création d'un nouveau site web, pour le Service Commun de Documentation de l'Université Paul Sabatier. Le projet est maintenant achevé. Enfin presque... Le site est perfectible : il restera toujours des points à améliorer... 

Vous pouvez admirer voir le résultat ici. Pour plus de détails sur le projet, il y a cet article et surtout ce diaporama assez détaillé :



J'aimerais revenir sur la diapositive 22 parce qu'il me semble qu'elle montre bien en quoi un site web est le lieu de cristallisation des innombrables questions qui se posent non seulement à propos des nouvelles possibilités de services induites par le développement du numérique, mais aussi à propos de la façon dont les bibliothèques intègrent ces nouveaux paramètres dans leur mue progressive. Bref, un site web de bibliothèque concrétise la notion de bibliothèque hybride.


Caractère hybride des bibliothèques - les services articulent toujours deux  niveaux: physique/numérique, local/global

Une bibliothèque n'est plus seulement un lieu physique. La puissance du numérique lui permet de rayonner hors les murs et par-delà les frontières.
Les documents ne sont plus seulement des livres ou des revues papier, la dématérialisation les rend disponibles urbi et orbi.
Les services évoluent en conséquence : les bibliothèques sont amenées à développer leurs services tout autant en présentiel qu'à distance.
Il n'est plus possible de s'en tenir à la dichotomie sommaire physique/numérique. Une bibliothèque, c'est tout à la fois du physique et du numérique, les deux dimensions étant indissolublement liées. (Et le discours qu'on entend parfois prononcé doctement, selon lequel les bibliothécaires Online seraient déconnectés de la réalité quotidienne des bibliothèques, est au mieux inepte, au pire putride...)


Le site web doit être orienté vers les services et non pas simplement vers les documents

L'idée est issue d'un constat simple. Les bibliothèques sont concurrencées par un rival d'un certain poids. Ce rival, c'est Internet. Car Internet n'est ni plus ni moins qu'une gigantesque bibliothèque mondiale dématérialisée. 
Comment les bibliothèques peuvent-elles assurer leur survie à l'heure d'Internet et de Google ? En proposant une plus-value que n'offre pas Internet. Cette plus-value, c'est non seulement la sélection qualitative de documents mais aussi l'aide à la recherche de documents pertinents sur des thématiques spécialisées.
Le nouveau site web des bibliothèques de l'Université Paul Sabatier se veut le reflet de ces préoccupations : l'une des rubriques les plus importantes du site s'intitule "Utiliser nos services".


Le site web doit présenter comme un tout homogène l’ensemble des services, qu’ils soient physiques ou numériques

Cette proposition est la synthèse des deux précédentes. Le site web doit être orienté vers les services, lesquels imbriquent au lieu d'opposer des composantes physiques et des composantes numériques.
De fait, la navigation sur le nouveau site des bibliothèques de l'Université Paul Sabatier fait alterner de façon très souple et sans rupture, des services physiques (prêt d'ouvrages, formations en présentiel...) et des services numériques (documentation électronique, web conf, formulaires en ligne, tchat, etc...)


Qu’il s’agisse de services physiques ou numériques, il s’agit de mettre l’usager au cœur du dispositif

J'irai très vite sur ce dernier point, parce qu'il est évident. Simplement ça va mieux en le (re)disant. Enfonçons le clou, donc. La bibliothèque fournit des services à des usagers. Le coeur de métier des bibliothécaires ne consiste pas simplement à mettre à disposition des documents, mais à accompagner les usagers dans leur démarche de recherche.
Concrètement, notre nouveau site web propose un accompagnement individualisé via des accès thématiques profilés selon l’internaute et des rendez-vous d'aide à la recherche documentaire.


Pour conclure...

Un site web de bibliothèque constitue un véritable laboratoire aussi bien pour étudier et opérer l'hybridation des services, que pour tenter d'anticiper les défis et les mutations de demain.

4 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit problème informatique de débit... Désolée je suis, nouvelle tentative, en vous remerciant par avance.

      Supprimer
  2. Bonjour, je suis étudiante et dans le cadre de mes études, je me suis intéressée à la démarche de projet concernant le nouveau site web de la Bibliothèque, où vous travaillez en tant que Responsable du SDC et Chef de ce projet.Cela concerne mes cours sur les "Services à distance" et plus particulièrement la médiation numérique en bibliothèque, j'ai alors pensé que "votre" exemple était en parfaite adéquation avec ma problématique . Mais quelques questions restent encore sans réponse, c'est pourquoi je me permettais de vous les poser directement.

    Une charte éditoriale a-t-elle été rédigée? Peut-on me transmettre cette charte? Est-il possible de la diffuser ?

    A présent, concernant les bibliothécaires, afin d'exercer les nouvelles fonctions numériques, des formations ont-elles, sont-elles prévues et seront-elles faites en interne ou externalisées? Est-ce que ces nouvelles missions sont inscrites dans les fiches de poste ?

    Ceci étant j'ai beaucoup apprécié votre synthèse (sous format powerpoint), de cette démarche de projet, et le nouveau site de la Bibliothèque est très bien fait aussi, intuitif, clair. Une toute dernière question : A quand une page Facebook ?
    Dans l'attente de vous lire très vite
    Bien Cordialement
    Cathy B.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Je vous remercie pour l'intérêt que vous portez au nouveau site web et au projet qui a permis sa mise en ligne.

    J'ai rédigé une proposition de charte éditoriale, qui a été transmise au directeur du SCD, aux responsables de section et aux membres de l'équipe projet, pour être discutée, amendée et validée, avant sa diffusion auprès de l'ensemble des personnels du SCD et des bibliothèques associées, intégrées ou partenaires. Envoyez-moi un mail sur ma messagerie professionnelle et je vous l'enverrai.

    J'ai assuré avant la mise en ligne, des formations en présentiel et sous forme de tutoriels vidéos, mais aussi sous la forme plus classique de tutoriels en format texte (d'après les retours que j'ai pu avoir, les personnes préfèrent parfois le papier parce qu'il rend la relecture plus aisée)

    (En amont, j'ai suivi une formation initiale sur l'administration de contenus dans Drupal, formation assurée par notre prestataire Makina Corpus)

    Des formations ultérieures complémentaires seront nécessaires afin de s'assurer que le personnel est totalement à l'aise avec les nouveaux outils mis à leur disposition.

    Je suis d'accord avec vous sur le fait que les fiches de poste devraient être mises à jour régulièrement pour refléter les nouvelles missions confiées aux agents, cependant cela n'est pas de mon ressort: cela dépend des personnels encadrants...

    Concernant Facebook : on sent un frémissement sans réelle conviction du côté des équipes des deux sections. Je comprends leur hésitation. Si notre page Facebook sert à expliquer à nos lecteurs comment renouveler en ligne un prêt, je ne suis pas sûr que cette page sera beaucoup consultée. Si cette page est utilisée pour communiquer plus largement sur la vie culturelle du campus, alors il vaut mieux s'insérer dans la page préexistante du service com de l'université.

    Bien cordialement,

    Pierre N

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à commenter ce billet !
Scindez votre commentaire en plusieurs parties, si votre message est long (la plateforme Blogger demande de ne pas dépasser 4096 caractères par commentaire).
Avant de le publier, je vous conseille de prendre le temps de le sauvegarder ailleurs (mail, fichier texte, etc), surtout si votre message est long. Car plusieurs lecteurs de ce blog m'ont signalé qu'ils avaient "perdu" le commentaire qu'ils avaient tenté de publier.
En cas de problème, vous pouvez m'envoyer vos commentaires à l'adresse theloniousmoon@yahoo.fr, et je les republierai sur le blog.